La planète Saturne: ce qu’il faut savoir

représentation graphique de la planète saturne Hubble ESA, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

De toutes les planètes du système solaire, Saturne est celle qui se distingue le plus par ses célèbres anneaux. Une caractéristique qui pourrait disparaître à l'avenir, mais qui, pour l'instant, en dit long sur l'histoire et les caractéristiques de la géante gazeuse.Mais, maintenant, partons à la découverte de la planète Saturne.

Caractéristiques de la planète Saturne

photo de saturne au premier plan dans l'universLes anneaux sont ce qui rend Saturne unique et spectaculaire, la sixième planète du système solaire par ordre de distance à notre étoile et la deuxième plus grande (la première étant jupiter). La planète Saturne est une géante gazeuse, une boule composée principalement d’hydrogène et d’hélium, et peut compter plus de 60 satellites naturels (les plus célèbres étant Encelade et Titan). Saturne est né de la formation du système solaire il y a environ 4,5 milliards d’années, grâce au tourbillon de gaz et de poussières attirés par la force de gravité, et a occupé sa position actuelle dans l’espace il y a environ 4 milliards d’années.

Et les anneaux ? Ils sont composés de particules de différentes tailles (de la taille d’un grain de poussière à celle d’une montagne) de glace et d’impuretés, probablement des morceaux de comètes, d’astéroïdes ou de lunes qui ont été détruits avant d’atteindre la planète, brisés par sa puissante gravité. Le système d’anneaux (curieusement, chaque anneau tourne à une vitesse différente autour de la planète) s’étend sur 282 000 kilomètres : les anneaux de la planète Saturne sont chacun nommés avec une lettre de l’alphabet (dans l’ordre de leur découverte) et sont relativement proches les uns des autres, à l’exception de A et B, séparés par un écart de 4700 kilomètres.

L’atmosphère de la planète Saturne

L’atmosphère de la planète saturne est composée de 96,3 % d’hydrogène moléculaire, de 3,3 % d’hélium et de 0,4 % de méthane. La température n’est pas assez froide pour que le méthane se condense, alors qu’à une centaine de kilomètres sous le niveau de référence, la pression est d’environ 1 atmosphère et l’ammoniac peut probablement se condenser (d’où les taches blanchâtres observées).

Le champ magnétique de Saturne

Le fait que la planète Saturne possède une couche interne d’hydrogène liquide suggère la présence d’un champ magnétique produit par l’effet dynamo. En 1979, la sonde Pioneer 11 a confirmé son existence tandis que les sondes Voyager ont mesuré son intensité, environ 20 fois inférieure à celle de Jupiter et pratiquement égale à celle de la Terre.

Sa caractéristique la plus étrange est que son axe coïncide presque avec l’axe de rotation de la planète. Les physiciens théoriques s’attendaient en fait à ce que le champ magnétique soit asymétrique en raison de la collision de courants irréguliers à l’intérieur de Saturne. Le champ magnétique de la planète Saturne interagit avec le rayonnement transporté par le vent solaire. Cela produit une magnétosphère de taille intermédiaire entre celle de Jupiter et celle de la Terre.

Lorsque le vent solaire, à une vitesse supersonique, rencontre le champ magnétique, il se forme une onde de choc dans laquelle les particules solaires changent de direction et de caractéristiques physiques. Entre la magnétosphère (distance moyenne de 500 000 km) et l’onde de choc (distance moyenne de 1 800 000 km) se trouve la magnétopause.

Combien d’anneaux possède Saturne ?

Sur la planète Saturne, il y a trois anneaux principaux et quatre anneaux secondaires, mais tous ensemble reflètent une puissante lumière. Pour les distinguer, ils ont été divisés par les premières lettres de l’alphabet. L’anneau A (le plus extérieur) comporte un espace étroit appelé division d’Encke. B est celui du centre, plus large et plus lumineux. L’anneau C, plus interne que l’anneau B, est au contraire presque transparent.

Ils ont été observés pour la première fois par Galilée au début du XVIIe siècle, mais c’est Christian Huygens qui les a identifiés avec plus de précision en 1655.

Les lunes de Saturne

liste des lunes de saturne Les lunes de Saturne sont parmi les plus intéressantes de tout le système solaire : de la gigantesque Titan, dont l’environnement est tout à fait semblable à celui de la Terre si ce n’est que les éléments de base ont été remplacés par des hydrocarbures, au spongieux Hypérion et à l’océan souterrain, peut-être habité, d’Encelade. Un système de satellites étudié en détail par la mission cassini qui voit également des satellites de Saturne mineurs, façonner la structure des anneaux.

Certains sont intéressants pour leur forme et leur dynamique orbitale, d’autres sont intéressantes pour leurs implications biologiques. Le nombre de satellites est en constante augmentation pour Saturne, une planète géante qui n’a aucun mal à acquérir de nouvelles lunes !

-Titan

Titan est la plus grande lune de la planète Saturne et la seconde plus grande dans tout le système solaire. La colossale Titan avec une masse égale à un quart de la masse de la Terre. A noter que sa découverte est attribuée à Christiaan Huygens, astronome néerlandais qui, le 25 mars 1655, découvrit avec un télescope réfractaire de 57 millimètres ce qui était alors la première lune de Saturne et la cinquième du système solaire après les satellites médicéens.

Saturne en astrologie

En tant que maître du temps, la planète Saturne gère les débuts et les fins, des processus impliquant la définition de frontières et de limites. Elle régit la responsabilité, le temps et la loi de cause à effet. Influence la façon dont nous gérons, contrôlons et maintenons la stabilité dans nos vies.

Le cycle de la vie et de la mort, lié à la vieillesse, relève de son domaine.

La planète Saturne a également un rôle de régulateur et impose des limites. Elle nous dit quand nous devons nous arrêter et influence notre sens des responsabilités, notre résilience, notre autodiscipline, notre patience et notre tendance à l’optimisme, au pessimisme, à l’idéalisme ou au réalisme.