Constellation Grue: caractéristiques, étoiles, mythologie

- 06 Juin 2019

    Partager cet article :

Si bon nombre de constellations contiennent des étoiles qui sont visibles à l’œil nu, celle de la Grue déroge à cette règle. Située tout juste en dessous du Poisson Austral, la Grue trouve un alignement sur le Capricorne et l’Aigle et l’Achernar qui sont toutes des constellations.

Sa localisation est facile sur le plan local et peut être fait en remarquant deux étoiles brillantes dont l’une est Alpha Grue et l’autre Beta Grue. Grâce à sa forme qui peut être tracée aisément suivre à la dispersion des étoiles, elle fait partie des constellations les plus prisées dans le ciel.

Historique de la constellation de la Grue

C’est au seizième sicle que la Grue fut découverte avec les onze autres qui composent  le globe céleste. En effet, Frederick de Houtman et de Pieter Dirkszoon Keyser ont effectué des travaux qui leur ont permis de d’introduire dans leurs résultats, douze constellations.

Ces explorateurs néerlandais ont représenté ces constellations sur le Globe Céleste. La constellation a été donc introduite pour la première fois en 1603 sous le nom de Den Reygher en néerlandais, ce qui signifie le Héron et en 1605 par la Grue ou Grus par le scientifique Johann Bayer. Elle contient plusieurs étoiles qui sont localisées au sud de la constellation du Poisson.

Caractéristiques de la Grue

Tout d’abord, cette constellation Grus est située sur l’alignement de la constellation de l’Aigle et celle du Capricorne avant de s’échouer celle de l’Acherner, plus précisément au niveau de l’étoile Eridan. Ses deux étoiles Alpha et Beta Grus sont significatives et sont localisées dans son aile ouest. Elles forment avec l’étoile Alpha Phe qui appartient à la constellation du Phenix, un triangle dans le ciel.

Elle a une morphologie qui est très décelable à cause de ses étoiles qui sont positionnées distinctivement dans le ciel. Elle jouit d’une ascension droite avec des coordonnées de 320 et 350 degré qui peut être observée à 366°.

Par contre, du côté de l’Est, on découvre que les étoiles ι et θ Grus sont aussi alignés. Du côté nordique, on découvre l’étoile δ Gru qui est le point de convergence des deux ailes. Lorsqu’on se penche vers le sud, on remarque trois étoiles qui forment un triangle. Il s’agit des étoiles ε Grue, ζ Gru et η Grue.

Le positionnement de ses étoiles et sa forme donnent une image bien précise d’une grue qui est sur le point de prendre démarrer. Pour la regarder, il faut attendre le printemps, une période dans laquelle elle peut être vue durant les nuits entières.

Les étoiles qui composent la Grue

Dans la constellation, il est possible de trouver de très nombreuses étoiles brillantes et moins brillantes. La plus lumineuse porte le nom de α Gruis ou d’Al Na’ir qui est la signification de brillante dans la langue arabe. Son amplitude apparente est de 1,73. Dans le ciel, elle représente la trente-deuxième plus brillante étoile. Elle est une sous-géante bleue de couleur bleue et dont la grandeur est égale au triple de celle du soleil. Elle effectue une rotation sur elle-même, à raison de 250km/s au niveau de l’équateur.

Al Na’ir est une sous-géante bleue, environ 3 fois plus grande que le Soleil. Elle tourne également rapidement sur elle-même, 120 plus vite que ce dernier, à environ 250 km/s à l’équateur. Elle constitue avec une autre étoile, ce qu’on appelle une étoile double dans la constellation. Ensuite, il y a le δ Gruis, une étole visible à l’œil nu et qui est une étoile double. Ces deux composantes sont tour à tour des géants jaune et rouge avec des magnitudes apparentes de 3,97 et de 4,11 respectivement. On pourra trouver aussi d’autres étoiles comme Epsilon Grue, le Gamma Grue qui s’appelle aussi Aldhanab.

La Grue et la mythologie

La Grue n’a pas réellement rattachée à une mythologie antique. Cependant, depuis qu’elle a été créée, elle a connu une évolution particulière. Son apparition ou introduction dans le ciel est l’œuvre de l’analyse des deux explorateurs néerlandais.

Dans les civilisations asiatiques, principalement en Chine, au Japon et en Corée, la Grue est l’oiseau le plus vénéré et constitue à lui seul une grande légende. Elle est le signe d’une longue vie et de puissance. Ils sont aussi considérés comme des précurseurs du bonheur et de la fidélité des divinités. La grue dans le ciel représente une force pour les hommes. Dans la guerre des divinités dans la voûte céleste, la Grue est une puissance qui fait fuir ses ennemis.

Les Grues représentent des caractères différents. Ils sont à la fois puissants, dynamiques, protecteurs, naturels, etc. En outre, il faut aussi noter que ce sont les recherches du scientifique Eugène Delporte qui ont permis dans les années 1930, de fixer les bordures de cette constellation dans le ciel.

Les objets célestes de la Grue

Dans cette constellation, il est possible de trouver plusieurs objets célestes, ce qui fait sa particularité. On pourra commencer par trouver la double étoile HD 22391 suive de sa jumelle HD 220392 qui sont leur localisation au sud de la constellation. On pourra aussi noter des étoiles variables dans cette constellation comme les étoiles S Gruis dont la magnitude apparente est estimée à 6. De plus, on peut trouver d’autres étoiles comme le T Gruis, le R Gruis et autres.

En outre, on pourra noter aussi la présence de quelques amas de galaxies comme ceux d’Abell 5187. Dans ces dernières, se trouver une radiogalaxie de forme spirale dont les données sont : NGC 7599, NGC 7552, etc… Dans la liste de ces objets célestes, on peut citer la nébuleuse du type IC 5180-50 et bien d’autres. Selon les experts, cette constellation en particulier n’est pas riche en objets célestes, mais les quelques-uns dont elle est constituées sont d’une importance capitale.

Faisant partie des douze constellations du globe céleste, sa connaissance est donc importante pour les explorateurs et navigateurs. Grâce à son importance dans la mythologie asiatique, elle pourra véritablement servir à tous ceux qui mettent leur foi en elle.

    Partager cet article :