La constellation du Sculptor (Sculpteur): caractéristiques, étoiles principales, mythologie

- 20 Jan 2020

La constellation du Sculptor ou Sculpteur (prononciation: skulp-tor, abrév.: scl, latin: sculptoris) constitue l’une des 88 constellations qui divise le ciel nocturne. Elle se trouve au niveau de l’hémisphère sud, précisément au sud des constellations du Verseau et de Cetus. Ce qui signifie qu'il ne peut être vu facilement ou du tout de l'hémisphère nord.

De par sa taille, le Sculptor est le 36ème plus grand au niveau du ciel nocturne. Il ne faisait pas partie des constellations originales qui avaient été conçues par Ptolémée.

En effet, la constellation du Sculptor faisait partie des constellations méridionales que l’Abbé Nicolas Louis de Lacaille, astronome français, a introduites au 18ème siècle (1752). Lacaille mena l’expédition de l’Académie des Sciences au cap de Bonne Espérance, de 1750 à 1754, afin d’observer et de cartographier le ciel austral.

La constellation portait à l’origine le nom d’Apparatus Sculptoris donné par Lacaille. Cette première appellation se traduisait par « l’atelier du sculpteur » et a été réduite en seulement «  sculpteur ».

Il fait partie des nouvelles constellations dont les noms trouvent principalement leur origine dans l’univers des instruments scientifiques la constellation du Sculpteur est plutôt assez faible et ne possède pas d’étoiles plus brillantes que la troisième magnitude.

Malgré tout, on trouve dans le Sculptor le pôle sud galactique ainsi que bon nombre d’objets intéressants du ciel profond. Dans cet article, découvrons plus amplement les caractéristiques de la constellation du Scutum, ses principales étoiles ainsi que la mythologie qui lui serait associée oui ou non.

Les caractéristiques de la constellation du Sculptor

La constellation du Sculptor autrement connu sous le terme de l’atelier du sculpteur, se trouve dans l’hémisphère sud du ciel. La constellation peut-être observée de manière intégrale d’août à octobre, aux latitudes au sud de 50 degrés. Cependant, le sculpteur est mieux vu en novembre (sous les latitudes 50° à 90°).

Il s’agit d’une constellation de taille moyenne, qui couvre 474,764 degrés carrés du ciel nocturne, ce qui correspond à 1,15% du ciel nocturne. Les principaux voisins de la constellation du Sculptor sont : l’Aquarius et le Cetus au nord, le Fornax à l’est, le Phoenix au sud, le Grus au sud-ouest et le Piscis Austrinus à l’ouest.

La constellation du Sculptor consiste en une tête sculptée sur une table de trépied, avec le maillet de l’artiste et deux ciseaux sur un bloc de marbre à côté. La constellation monte tout juste au-dessus de l’horizon, ce qui lui permet d’offrir un panorama d’objets très captivants qui méritent vraiment qu’on s’y attarde, malgré une observation pas toujours aisée.

Toutefois, dans le cas où les conditions de visibilité sont optimales, le Sculptor peut être observé de manière facile depuis le Poisson austral : les deux alignements du Poisson étant fermés par l’étoile faible γ (Gamma) du Sculpteur. Au sud-est et partant de γ (Gamma), β (Beta) est facilement repérée à 5° (sur la route du Phénix) et à 7° au nord-est on trouve δ (Delta).

A la hauteur de δ – la petite étoile à mi-distance est ι (Iota) Scl – et à une quinzaine de degrés plus à l’ouest, se trouve α (Alpha). A trois degrés au nord-ouest de α Scl, se situe le Pôle galactique Sud.

Les étoiles importantes de la constellation du Sculptor

La constellation du Sculptor contient 15 étoiles majeures et son étoile la plus brillante est Alpha Sculptoris, une étoile massive de type B5. Cette dernière est un géant bleu-blanc situé à 780 années-lumière et est de magnitude 4,40. Sa distance est estimée à 670 a.l.

Cette étoile a déjà achevé la combustion de l’hydrogène initialement renfermé dans son cœur. La seconde étoile majeure du Sculptor est Bêta Sculptoris. De magnitude 4,50 et de type B9, l’étoile est dotée d’un spectre complexe qui révèle une étoile moins évoluée que la précédente. Gamma Sculptoris est la troisième étoile majeure du Sculptor.

Il s’agit d’une géante rouge de type K0 qui se trouve à 79 années-lumière. Elle est de magnitude 4,50 et est 30 fois plus brillante que le Soleil.

Autre étoile importante de la constellation, c’est Delta Sculptoris. Cette dernière est une étoile triple. Sa première composante est de type spectral A0, avec 4,60 de magnitude. La seconde composante est écartée de 74″ et possède 9,10 de magnitude. Eloignée que de 3,8″, le troisième élément est distant du système solaire de 84 années-lumière. Cette composante possède une magnitude qui ne dépasse pas 12.

Il existe également d’autres objets lumineux non moins intéressant au niveau du Sculptor comme la Galaxie spirale NGC 253 qui a été découverte en 1783 par Carolyn Lucretia HERSCHEL. Une supernova y a été observée le 22 novembre 1940, à la magnitude 14. Parmi les autres objets célestes on peut citer l’amas globulaire NGC 288 ou les radiogalaxies NGC 300 et NGC 613, entre autres.

La mythologie de la constellation du Sculptor

Faisant partie des constellations méridionales nommées par Nicolas Louis de Lacaille lors de son séjour au cap de Bonne-Espérance entre 1751 et 1752, le Sculptor ne possède pas de mythologie qui lui est associée.

L’astronome français a été plutôt orienté par son esprit scientifique pour donner naissance à des constellations relatives aux progrès des arts et métiers du siècle des Lumière. C’est dans ces conditions que l’Atelier du Sculpteur a vu le jour en même temps que 13 autres constellations possédant des appellations toutes aussi « poétiques ».

Dans l’imagination de l’Abbé Nicolas Louis de Lacaille, un trépied, avec le maillet de l’artiste et deux burins sur un bloc de marbre. C’est l’astronome anglais John Herschel, qui en 1844, a proposé d’abréger le nom à celui de Sculpteur. Cette suggestion a été adopté par Francis Baily dans son British Association Catalogue de 1845 et c’est ainsi que la tradition l’a conservé.

Il faut savoir qu’à la place du bloc de marbre qu’avait imaginé, dans un premier temps, l’astronome Lacaille, son collègue allemand Bode imagina lui la constellation de la Machine Electrique, toutefois cette idée a été vite oubliée. Pour finir, les anciens Grecs auraient imaginé à la place de la constellation du Sculpteur, en y voyant Icare ou Dédale.

    Partager cet article :