Qu’est-ce que l’ésotérisme?

18 Mai 2021

Vous venez peut-être d’entendre parler de l’ésotérisme et vous avez envie d’en savoir plus ? C’est parfaitement compréhensible étant donné qu’il s’agit d’un domaine riche et intéressant.

Connaissances non divulguées, rites initiatiques et société secrète… Ce ne sont là que quelques éléments pouvant relever de l’ésotérisme. Ce domaine a fasciné et continuera à fasciner autant de monde. Et pourtant le terme “ésotérique” est difficile à définir. Dans cet article, nous allons tout de même essayer de voir en détail ce qu’on entend réellement par ce mot complexe.

Ésotérisme : étymologie et sens du terme

Ésotérisme est un terme qui serait issu du grec ancien « esôteros » qui signifie « intérieur ». Selon le dictionnaire Larousse en ligne, l’ésotérisme est « la partie de certaines philosophies dont la pratique devait rester inconnues des profanes ».

La définition académique de Faivre

Dans son ouvrage intitulé sobrement « L’ésotérisme », Antoine Faivre essaie d’apporter des détails sur le sujet. Pour rappel, Antoine Faivre est un docteur ès sciences religieuses et ès études germaniques. Il a mis en place une chaire d’Histoire de l’ésotérisme Occidental au sein de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes implantée à la Sorbonne. Ce professeur est le précurseur dans le domaine. Il a ensuite été suivi par d’autres professeurs tels Wouter Jacobus Hanegraaff (université d’Amsterdam) et Nicholas Goodrick-Clarke (Université d’Exeter en Angleterre).

Dans son ouvrage, Antoine Faivre explique dès le début du livre qu’il serait compliqué de baser la définition de l’ésotérisme sur son étymologie. Néanmoins, il cite 4 sens possible du mot ésotérisme. D’abord, pour les libraires, il s’agit d’un mot fourre-tout pour désigner les ouvrages relatifs au paranormal, aux sciences occultes, aux traditions,… Il peut également s’agir de l’ensemble des enseignements secrets réservés aux initiés. Ensuite, toujours selon le professeur, ce mot fait référence à ce qu’il appelle « le centre de l’Être ». Finalement, il définit l’ésotérisme comme étant un ensemble de courants spirituels ayant une certaine similarité entre eux.

Ésotérisme : Le voyage intérieur

Donc, comme l’a défini le professeur Antoine Faivre, l’ésotérisme peut faire référence à un ensemble de courant spirituel. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer le « New Age » ou « Nouvel Âge ». Ce courant spirituel apparu dans les années 60 mélange différentes influences. Il permet surtout aux pratiquants de concevoir et d’appréhender librement sa spiritualité sans forcément suivre un système particulier. Néanmoins, la quête, le voyage et la paix intérieure, la connaissance de soi, la valorisation de ses talents et de ses capacités figurent parmi les principaux objectifs de ce mouvement. L’idée est d’aller à contrecourant de notre mode de vie actuel matérialiste, fonctionnant sur un rythme effréné, basé sur le consumérisme, la dépendance à la technologie… D’où l’idée du voyage intérieur.

L’ésotérisme et les doctrines ésotériques

Les doctrines ésotériques font ici référence aux savoirs, connaissances et traditions cachées qui ne sont connues que par les membres d’un groupe restreint, d’une société ou d’une organisation secrète. Et bien évidemment, ces doctrines ou traditions ésotériques ne se partagent qu’avec les nouveaux membres du groupe, membres qui sont généralement des élites de la société. Ainsi, ces connaissances sont dissimulées aux yeux du public.

Parmi les sociétés, confréries ou encore fraternités disposant de soi-disant, doctrines ésotériques, on peut par exemple citer la Franc-maçonnerie, l’ordre de la Rose-Croix ou encore l’Ordre hermétique de l’Aube dorée.

Ésotérisme : le pouvoir des initiés

Ceux qui ont accédé aux connaissances et acquis les doctrines ésotériques sont appelés les initiés. Comme déjà mentionnés, les initiés sont généralement des élites. Dans le cadre de ces initiations, on convainc généralement les apprentis qu’ils sont plus intelligents que le commun des mortels, qu’ils sont « plus éclairés » ou « plus illuminés ». En partageant les doctrines ésotériques entre eux, les initiés sont ainsi supposés faire perpétuer leur suprématie, l’inégalité et la hiérarchie au sein de la société.

Les traits caractéristiques de l’ésotérisme

Il existe divers éléments permettant de déterminer le caractère ésotérique d’une tradition, d’un rituel, d’une pratique, d’un savoir ou d’un quelconque élément donné. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer la théorie de l’Analogie, le principe de « sagesse divine » et enfin la notion de « temple intérieur ».

La théorie de l’Analogie

Cette théorie de l’Analogie est présente dans la philosophie. De manière générale, cette mode de pensée consiste à mettre en relation des idées ou des choses qui sont par nature différentes. Dans le domaine de l’ésotérisme, en se basant sur cette théorie de l’Analogie, on peut par exemple dire que les phénomènes qui se réalisent dans l’univers peuvent être perceptibles sur l’homme. La vie de l’homme peut par exemple être assimilée à la trajectoire suivie par le soleil, de l’aube à son déclin. Les connaissances et les savoirs ésotériques se présentent ainsi sous forme symbolique, en raison de ces théories de l’Analogie.

La sagesse divine

Lorsqu’on parle de la sagesse divine, on fait en principe référence à l’omniscience. L’un des principaux objectifs de l’ésotérisme et des personnes qui s’y intéressent consiste en cette capacité à tout savoir infiniment. Le fait est que l’un des symboles ésotériques les plus connus est ce qu’on appelle « L’Œil de la Providence » ou « L’Œil Omniscient ».

Temple Intérieur

Cette notion de « temple intérieur » est considérée comme récurent dans le domaine de l’ésotérisme. Ériger son temple intérieur fait ainsi référence à l’amélioration de soi : renforcer son savoir, ses connaissances, son intelligence, sa spiritualité, ses émotions… En façonnant son temple intérieur, l’initié sera alors en mesure de bâtir le monde et d’accomplir de plus grands dessins.

Quels sont les symboles ésotériques et que signifient-ils ?

Les symboles ésotériques sont tellement nombreux qu’il est impossible de tous les répertorier. Cela étant dit, nous vous présentons ici quelques-uns des plus connus.

L’Œil de la Providence

L’Oeil de la Providence ou l’Oeil Omniscient a déjà été mentionné ultérieurement. C’est un symbole présentant un œil placé dans ou sur le sommet d’un triangle et entouré de rayons de lumière. Cet « Oeil de la Providence » est présent un peu partout dans le monde. On dit qu’il fait référence à l’oeil de Dieu qui surveille l’Humanité.

Le Baphomet ou la bête

Le Baphomet se présente généralement avec un corps humain, seins apparents et surmonté d’une tête de bouc. On dit que les chevaliers de l’ordre du Temple ont été accusés de vénérer le Baphomet, ce qui a notamment mené à leur décadence. Dans l’ordre maçonnique, arrivé à un certain rang, l’Œil de la Providence serait remplacé par le Baphomet.

Le pentacle

Le pentacle appelé également pentagramme est représenté par une étoile à 5 branches placée (ou non) dans un cercle. Le pentacle serait utilisé dans le cadre d’invocations magiques. Dans des ouvrages anciens, il servirait également de protection lorsqu’il est porté en tant qu’amulette autour du cou.

Les arbres de la vie

Il s’agit ici d’un symbole présent dans de nombreuses peintures, gravures, sculptures,… Comme son nom l’indique, il est représenté par un arbre doté de branches et de racines apparentes. L’arbre de la vie symboliserait la force de la vie et ses origines.

Les sciences ésotériques

De nombreux savoirs et connaissances ont toujours été étroitement liés à l’ésotérisme. Ces sciences dites ésotériques ont toujours eu cette connotation péjorative de « pseudoscience ». Parmi les sciences ésotériques les plus connues, on peut notamment citer l’alchimie qui regroupe des pratiques liées à la transmutation des métaux. Il y a également l’astrologie qui regroupe les pratiques liées à l’interprétation symbolique des corps célestes. On peut également citer la divination qui est une pratique visant à découvrir les secrets du passé, du présent et de l’avenir d’une personne.

Le lien entre l’ésotérisme et la magie

La magie, la « vraie magie » se définirait comme étant l’ensemble de pratiques liées la croyance en l’existence d’êtres surnaturels et de forces occultes capables d’agir de manière concrète sur notre monde. La magie implique généralement la pratique de rituels.

Selon l’auteur René Guénon, la magie ne devrait pas être reliée à l’ésotérisme. Et pourtant durant l’époque de la Renaissance, l’engouement pour l’ésotérisme a nettement augmenté. La magie figurerait parmi les pratiques utilisées dans le cadre des recherches dans ce domaine qu’est l’ésotérisme. Or durant cette même époque, l’usage de « la magie noire » était interdit. Cela a contribué à donner une dimension ésotérique s’agissant de la transmission de ces pratiques entre les différents adeptes. D’ailleurs, de nombreux occultistes et passionnés d’ésotérismes se sont également intéressés à la magie et notamment à la magie noire. C’est le cas par exemple du controversé Aleister Crowley. D’une manière ou d’une autre, la magie a donc toujours été corrélée à l’ésotérisme.

L’ésotérisme et les étoiles

Comme déjà mentionnée un peu plus haut, l’astrologie figure parmi ce qu’on pourrait qualifier de science ésotérique. Selon cette « science », la vie de chacun d’entre nous serait écrite dans les étoiles. D’ailleurs, le soleil, la lune, les étoiles, les constellations et les planètes ont chacun leur symbolique. D’ailleurs, la fascination des férus de l’ésotérisme pour les corps célestes peut se constater facilement par la place prise par le symbole du pentagramme dans ce domaine. On peut également ajouter que la fascination des « ésotéristes » pour les étoiles pourrait peut-être être reliée à leur rêve de percer le secret de l’univers, à cette envie de devenir omniscient.

L’ésotérisme et la maçonnerie

La franc-maçonnerie consiste en un ensemble de groupement de personnes dont les membres sont sélectionnés par cooptation. Rites initiatiques, secret maçonnique, initiations… La franc-maçonnerie est l’illustration même des doctrines ésotériques. Seuls les initiés pourront accéder aux savoirs et aux connaissances secrètes.

La franc-maçonnerie elle-même se divise en différents types. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer la franc-maçonnerie « ésotérique ». Le principal objectif de celle-ci serait de faire passer ses membres des « ténèbres » à « l’illumination ». Ainsi, la maçonnerie a toujours été considérée comme étroitement liée à l’ésotérisme.

Les personnalités de l’ésotérisme

L’ésotérisme est un domaine qui a, d’une manière ou d’une autre, touché les grands esprits de l’Histoire. Parmi les plus connus, on peut par exemple citer des chercheurs, philosophes ou encore scientifiques tels que Pythagore, Socrate, Hermès Trismégiste, Nicolas Flamel, Jacques de Molay, Paracelse, Nostradamus, Pic de la Mirandole, Swedenborg et bien d’autres encore.

Les ouvrages célèbres sur l’ésotérisme

Même si l’ésotérisme est censé faire référence à des savoirs et des rites initiatiques secrets, des ouvrages relatifs à l’ésotérisme et aux doctrines ésotériques ont tout de même été publiés. C’est le cas notamment du fameux « Book of Power » édité et introduit par Mitch Horowitz. C’est une collection de 7 livres regroupés en un volume. Il comprend : The Kybalion par Three Initiates ; The Secret of Power par Robert Collier; The Master Key to Riches par Napoleon Hill; The Magic Story par Frederick Van Rensselaer Dey; Your Invisible Power par Genevieve Behrend; At Your Command par Neville et enfin The Game of Lify par Florence Scovel Shinn.

Pour approfondir vos connaissances concernant ces doctrines ésotériques, il est également conseillé de lire l’ouvrage en 2 volumes « La Doctrine secrète, synthèse de la science, de la religion et de la philosophie » d’Helena Blavatsky. L’auteure affirme détenir les informations contenues dans le livre des Mahâtmas ou « Maîtres de Sagesses ».