Divination: découvrir ce monde

15 Nov 2021

image qui contient divers objets relatifs à la divination

La divination est un sujet qui a toujours été débattu et qui divise l'humanité en deux grandes factions : les sceptiques d'une part, et d'autre part tous ceux qui veulent croire en quelque chose au-delà du mesurable et du connu. Les deux positions sont presque toujours irréconciliables, car chacune d'entre elles croit détenir la vérité absolue et est fermement convaincue d'avoir raison. Eh bien, les deux croyances sont fallacieuses : la vérité se trouve toujours au milieu, dans l'équilibre.

De plus, le sceptique, dans sa foi aveugle en la science, dans l’arrogance de la raison et dans sa fermeture à la nouveauté, ne respecte pas les fondements sur lesquels repose la science elle-même, à savoir la volonté de confronter et de remettre continuellement en question ce qui est connu.

Le croyant, quant à lui, a souvent tendance à perdre la raison dans sa fuite de la réalité et dans sa quête de l’au-delà, et finit par se tromper ou, pire, par se laisser emporter par le fanatisme.

La divination est en fait une réflexion irrationnelle sur des problèmes qui ont toujours préoccupé l’homme, à la base desquels il y a principalement l’insécurité du devenir, une des constantes du voyage de l’homme vers l’inconnu, ou le futur. La base de cette réflexion est la philosophie, à travers laquelle sont évalués les aspects mystérieux de l’ensemble de la création.

D’où vient le terme de divination ?

La racine même du mot indique une « action divine », du grec « Divinus » qui signifie “inspiré par la divinité”.

Qu’est-ce que la divination ?

Si l’on regarde l’histoire de l’homme, on constate qu’il a toujours cherché à entrer en contact avec les divinités pour obtenir des faveurs ou des conseils (èsotèrisme).

Aujourd’hui, dans toutes les régions éloignées de la civilisation industrielle (Afrique, Amérique du Sud, Sibérie, Asie, Australie), la mantique perdure, avec des devins, augures, prophètes, oracles, chamans, voyants et sorcières. Rappelons qu’une mantique (du grec Manteia) est simplement une technique, le moyen par lequel la divination peut être effectuée.

Histoire de la divination

Les pratiques divinatoires sont présentes dans toutes les civilisations de la planète. Parmi les premières populations ayant une certaine renommée dans ces arts, on trouve les Chaldéens (Assyriens et Babyloniens), qui furent également les initiateurs des études astrologiques. Ils étaient convaincus que les dieux communiquaient avec les hommes par le biais de phénomènes naturels, et ces signes étaient tenus en haute estime pour les petites et grandes décisions de la vie sociale.

• Oracle de Delphes

boule de verre au milieu d'un objet de divination complètement noirLes signes les plus couramment observés étaient la direction de la fumée, le vol des oiseaux, les entrailles des animaux (Auruspicina) et le mouvement des étoiles.

De ces techniques, l’astrologie est la plus étudiée et elle a évolué lentement en Mésopotamie, en Égypte (avec Ptolémée) et en Grèce. Dans cette dernière, l’astrologie était multiple, et était en fait le siège des “Oracles”, dont le plus célèbre était le sanctuaire d’Apollon à Delphes, où la prêtresse Pythie donnait des réponses privées et publiques. La célèbre réponse de Socrate était : « Homme, connais-toi toi-même et tu connaîtras les dieux et l’univers ».

En Italie, nous trouvons l’Oracle de la Sibylle Cumes à Naples, où le prêtre sorcier avait un pouvoir et une influence énormes.

En Égypte, par contre, le pharaon était généralement un prêtre initié aux mystères de la divination.

À quoi sert la divination ?

La divination n’est pas une solution qui va servir à un quelconque problème, ce n’est pas une évasion vers le monde des rêves lorsque vous vivez une réalité inconfortable, ce n’est pas une pratique qui vous donnera des pouvoirs spéciaux pour vous sortir d’un moment difficile sans aucun effort.

Ce n’est en aucun cas une science, ce n’est pas un langage statique qui ne peut être connu qu’après des années d’étude de codes mystérieux compliqués et ce n’est pas une qualité que seuls quelques élus possèdent par grâce divine. Bien sûr, elle sert à prédire l’avenir. Mais, la divination est aussi utile établir une connexion avec le divin.

Dans la société moderne, nous avons tendance à penser que cela signifie se connecter à une force mystique complètement séparée de nous, dont nous ne croyons peut-être même pas à l’existence.

« Diviner », c’est donc se connecter à la partie du divin qui, selon cette vision des choses, vit en nous, c’est puiser dans une partie plus profonde de notre inconscient avec laquelle nous ne sommes normalement pas en contact, c’est choisir pour un moment de se concentrer sur un niveau de conscience différent.

En fait, la divination ne consiste donc pas à savoir si votre petit ami va enfin cesser de vous tromper, mais à regarder vraiment à l’intérieur de vous-même pour comprendre pourquoi vous le laissez continuer à agir ainsi.autrement dit, la divination, au-delà de prédire l’avenir, sert à ouvrir votre cœur à la vérité inexorable de la situation dans laquelle vous vous trouvez, à chercher une leçon plus profonde que celle que vous avez apprise jusqu’à présent et qui peut vous aider à faire évoluer votre vie.

Types de divination

Sans tomber dans certaines catégorisations trop étroites, il est possible de diviser les techniques de divination en 3 grandes familles :

• Divination par méthode naturelle;

• Divination par méthode artificielle;

• Divination par méthode occasionnelle.

Divination naturelle

Dans la divination naturelle, l’interprète a un rôle passif et s’exprime à travers des rêves, des visions et des oracles.

Divination artificielle

Dans la divination artificielle, on a recours à une méthode par laquelle la divination a lieu, et donc l’interprète (ou devin) doit interpréter précisément les signes de ce qu’il observe, qu’il s’agisse d’un phénomène naturel ou provoqué volontairement. Pour ce cas, l’étude, la préparation et une grande capacité d’observation sont requises.

Pour la divination artificielle, (la plus utilisée au cours des 2000 dernières années), nous pouvons distinguer deux groupes différents de techniques de divination:

La divination intuitive

Dans la divination intuitive, la technique utilisée est l’invocation, dans laquelle l’homme devient l’intermédiaire et l’interprète des pouvoirs spirituels. Des trois, c’est certainement la plus spectaculaire, avec des manifestations externes ou internes (présences, possessions ou visions), mais le consultant et devin reste le seul véritable témoin de l’esprit.

La divination inductive

Dans le cas de la méthode inductive, les phénomènes naturels sont observés, sans possibilité de manipulation. On peut en tirer des auspices et des suggestions, mais il faut une grande capacité d’observation, ainsi que de l’expérience et une sensibilité très forte. Ces pratiques comprennent la chiromancie (lecture de la main), l’astrologie (lecture des mouvements planétaires) et la zoomancie (interprétation du comportement des animaux).

Divination occasionnelle

Enfin, nous avons la divination occasionnelle, une méthode conçue et réalisée par l’homme, qui provoque intentionnellement un événement, qui est ensuite interprété. Il s’agit de la méthode la plus étroitement liée à la philosophie de la synchronicité de Carl Gustav Jung,même si on la retrouve bien avant notamment à l’époque de la Grèce antique.

Divination et tarot : Y a-t-il un lien ?

cartes de tarotLa cartomancie est l’une des pratiques divinatoires les plus anciennes de l’histoire de la divination.

L’origine des lames du Tarot est inconnue, bien qu’il existe de nombreuses théories contradictoires, à tel point qu’il est très difficile de croire l’une d’entre elles comme vraie. Vouloir décrire le tarot, c’est comme vouloir définir l’indéfinissable, vous diront certains! Ils sont liés au mythe, et le mythe est d’origine divine, non terrestre, donc on ne peut que percevoir l’énergie des cieux.

Le tarot est un langage universel, métaphysique, qui a d’abord été transposé par l’homme sur la pierre, puis sur le papier. Ils parlent le langage des dieux, un langage qui nous est inconnu mais qui au fil des millénaires, nous avons pu représenter par des symboles, des chiffres, des noms et des images.

Cet ensemble de caractéristiques a donné naissance à ce que l’on appelait initialement les “triomphes”, des figures symboliques qui n’ont été appelées que plus tard Tarot (du français Tarot).

Quelle est la composition du jeu de tarot ?

Le jeu de tarot se compose de 22 arcanes majeurs (de Arcanum, qui signifie secret) et de 56 arcanes mineurs, les cartes à jouer courantes d’aujourd’hui, divisées en quatre couleurs : coupes, blasons, trèfles et épées. Leur symbolisme rappelle les quatre éléments et il est utilisé pour obtenir des informations plus détaillées sur la question du consultant.

Cependant, ce sont les arcanes majeurs qui ont toujours exercé le plus de fascination et de mystère, car chacun d’entre eux, de par le symbolisme qu’il incarne, représente une étape fondamentale du parcours de l’être humain et de son ascension spirituelle.

Pokemon et divination : pourquoi sont-ils liés ?

L’art de la divination juxtaposé au jeu Pokemon s’appelle la Pokemancy! Le principe consiste à attribuer aux personnages du jeu de cartes Pokemon des pouvoirs magiques. Ceux-ci peuvent être utilisés par un devin pour accéder au monde des esprits et ainsi prédire l’avenir des hommes et pas seulement que des joueurs de Pokemon. Cela peut vous sembler assez amusant, mais de vraies prédictions se basent à partir du jeu de cartes Pokemon!