La constellation du Virgo (Vierge): caractéristiques, étoiles principales, mythologie

La constellation de la Vierge (ou Virgo en latin), est l'une des rares constellations de la voûte céleste, avec Andromède et Cassiopée, à représenter une femme.

Très ancienne, la Vierge appartient aux constellations du zodiaque, toutes traversées par l’écliptique (trajectoire annuelle du soleil). Elle a été identifiée en premier par Ptolémée au cours du 2e siècle. La constellation a également servi dans l’antiquité, de calendrier agricole, son lever indiquant la période des semailles ou des vendanges.

Les caractéristiques de la vierge

La constellation de la Vierge est située dans le 3e quadrant de l’hémisphère sud (SQ3). C’est une constellation très vaste qui occupe une surface de 1294 degrés carrés. Virgo est ainsi la seconde constellation du ciel nocturne, en termes de taille.

La Vierge est parfaitement visible entre les latitudes 80 ° Nord et 80 ° Sud. Étant une constellation printanière dans notre hémisphère (nord), le mois, mais est la meilleure période pour l’observer.

Elle est bordée par les constellations suivantes: la Balance, le Bouvier, la Chevelure de Bérénice, le Corbeau, la Coupe, le Lion et la Tête du Serpent.

Les étoiles principales

Virgo abrite des centaines d’étoiles visibles à l’œil nu depuis la Terre, dont certaines sont très connues.

Spica ou Alpha Virginis

Spica ou épi en latin est de loin l’étoile la plus brillante de la Vierge, et la 14e la plus brillante de l’espace céleste nocturne. C’est une étoile binaire de magnitude 0.98, composée de 2 étoiles bleues toutes plus massives, plus lumineuses et plus chaudes que le Soleil. Ces 2 astres orbitent l’une autour de l’autre en un peu plus de 4 jours. L’étoile est légèrement variable à cause de ses 2 principales composantes qui sont tellement proches (10 millions de miles) qu’elles sont déformées par leurs interactions gravitationnelles. Située à 260 années-lumière de notre planète, Alpha Virginis est au bout de la courbe de la Grande Ourse après Arcturus (Constellation du Bouvier).

Porrima ou Gamma Virginis

Porrima est la 2e étoile de Virgo la plus brillante. C’est un système binaire composé de 2 étoiles blanches de magnitude combinée de 2.7 et 9.5 fois plus lumineuses que le Soleil. Elles ont une période orbitale de 168.6 années et sont à 40 années-lumière de la Terre.

Vindemiatrix ou Epsilon Virginis

Vindemiatrix  du latin « le vendangeur » a été nommée ainsi parce que son apparition annonçait le début des vendanges dans la Rome antique. Elle est la 3e étoile la plus brillante de la constellation de la Vierge. C’est une étoile géante rouge d’une magnitude apparente de 2.85, elle est 60 plus brillantes que le Soleil. Epsilon Virginis est distante de 109.6 années-lumière de la Terre.

Ross 128 ou FI Virginis

Cette naine rouge est l’étoile  de la Vierge la plus proche du Système solaire, mais invisible à l’œil nu. Elle est à 10,91 années-lumière.

Objets célestes

Cependant ce qui rend la constellation de la Vierge aussi attrayante ce sont ses remarquables amas. En effet Virgo renferme une collection de milliers de galaxies.

L’amas de la Vierge

C’est un amas de galaxies à l’ouest de Vindemiatrix, aussi volumineux que notre amas local , mais avec 50 fois plus de galaxies. L’amas de la Vierge compte pas moins de 3 000 objets, dont le M49 (elliptique), le M58 (spirale), le M84 (radiogalaxie elliptique), le M87 (elliptique et puissante radiosource ), le NGC 4526 (spirale), le NGC 4699 (spirale barrée), etc. L’amas est à 80 millions d’années-lumière d’ici.

La galaxie du Sombrero ou M 104

Cette galaxie elliptique géante à l’allure d’un chapeau, vue de profil, a le même diamètre que la Voie lactée (50 000 années-lumière). Beaucoup d’astronomes affirment que l’amas contient un énorme trou noir dans son centre. Elle est à 29.3 années-lumière et a une magnitude de  8,9.

3C 273

Le 3C 273 est un quasar unique avec un éclat de 30 galaxies réunies, il est le plus brillant et le plus lumineux du ciel avec une magnitude de 13. Son nom (3c 273) signifie que cet objet est le 273e objet du troisième catalogue de Cambridge qui recense les sources radio de l’espace.

La Mythologie

La constellation de la Vierge a été associée à beaucoup de déesses incarnant la justice, la fertilité ou les moissons, dans d’anciennes civilisations. Elle était ainsi toujours représentée avec un épi de blé, une balance et une corne d’abondance à la main. Parmi les divinités auxquelles on l’identifia, on peut citer, Isis, Déméter, Artemis, Perséphone, Astrée, Erigone, Parthenos, Ceter…

L’un des mythes les plus répandus expliquant la naissance de cette constellation raconte que c’était une déesse qui était dégoûtée par la perversité et la grossièreté des hommes et qui quitta la terre pour se réfugier dans les cieux, où elle devint une constellation évoquant la pureté.